Le grand oral Funéraire

Exclusif, interview de Sébastien, vainqueur du Grand Oral

Depuis quelques jours, il est sur un nuage : Sébastien Montaut, Maître de Cérémonies aux pompes funèbres, a remporté le Grand Oral, concours d’éloquence organisé par France 2. Avec, notamment, un texte sur les pompes funèbres qui a secoué le jury. Interview.

Sa meilleure cérémonie

La victoire de Sébastien au Grand Oral ne doit rien au hasard, serait-on tenté de dire, tant l’homme a fait une démonstration de talent devant le jury composé d’Eric Orsenna, Laurent Ruquier, Michèle Bernier et Jean-Pascal Zadi. Et pourtant, le hasard a joué un rôle dans l’enchaînement de circonstances qui l’ont amené là. Alors, qui est le croque-mort le plus aimé de France ?

« J’ai 30 ans depuis peu, je les ai eus la semaine du tournage de l’émission. Je suis originaire de Tarbes ». Le parcours de Sébastien a été un peu hésitant : « Depuis tout petit, je ne savais pas ce que je voulais faire comme métier. Je me cherchais, professionnellement parlant, impossible de trouver quelque chose qui me plaise où me passionne. Tous mes choix scolaires, je les ai faits par défaut ».

Même si les résultats sont à la hauteur, le parcours déconcerte « J’ai fait un bac STI, Génie des Matériaux, puis je suis parti en fac de sport, en STAPS. Au bout de deux ans, j’ai laissé tomber. Je suis parti travailler à Décathlon, puis j’ai décidé de reprendre des études, et j’ai passé un BTS de Management. Je l’ai eu par hasard, ça ne m’animait pas ».

Sébastien entre de plain-pied dans la vie professionnelle : « J’ai travaillé dans le prêt à porter, dans l’ameublement, des emplois alimentaires sans lien les uns avec les autres ».

Et c’est là que le destin frappe à la porte. « Je regardais des offres d’emploi, sans critères précis, juste la localisation. J’ai vu passer des annonces concernant le funéraire et cela a suscité ma curiosité ».

La passion s’invite

Sébastien est intrigué par les métiers du funéraire, qu’il avoue ne pas connaître du tout. « Je suis allé voir une entreprise, en leur expliquant que je ne connaissais pas le métier et que j’aurais aimé faire un stage d’observation d’une semaine. Ils ont accepté ».

« Le stage se passe très bien, si bien qu’à la fin de la semaine, on m’a proposé directement un CDI, et j’ai accepté bien volontiers ».

La vidéo est ici : https://www.facebook.com/watch/?v=463015401788516

Au début, Sébastien est embauché pour être conseiller funéraire. « J’étais mal à l’aise dans le côté commercial, particulièrement avec les questions d’argent ».

Côté cérémonies, en revanche, Sébastien est dans son élément : « Ma première cérémonie, j’ai eu l’impression d’être lâché dans la cage aux fauves. On m’a dit d’aller au cimetière pour une remise d’urne. Je n’avais jamais fait ça et je n’avais aucune idée de ce que j’allais dire ! » Pourtant, malgré   la panique, le déclic se fait. « J’étais au cœur de l’humain, avec les gens, dans des moments intimes. J’ai su que c’était ça ».

Il s’en ouvre alors à sa direction. « Je leur ai expliqué que conseiller funéraire, ce n’était pas pour moi. Mais ils ne voulaient pas que je parte, alors ils ont recréé le poste de maître de cérémonie, qui avait été supprimé dix ans auparavant ».

Sébastien passe son diplôme de maître de cérémonie, travaille dans plusieurs sociétés puis au crématorium. « Mon contrat vient de s’arrêter, je suis libre comme l’air. Je cherche du travail, je sais que j’ai ma place dans le funéraire, mais je ne suis pas fermé à autre chose ».

Le grand oral

Comment en est-il arrivé à gagner le Grand Oral de France 2 ? « J’avais vu la saison 1 et j’avais bien aimé. C’était une émission que j’avais trouvée vraiment chouette. Je n’avais pas vu la saison 2, mais j’ai vu passer une annonce pour la saison 3 et j’ai envoyé un mail. On m’a dit qu’il fallait faire une petite vidéo de présentation, la date butoir était quatre jours après ».

Sébastien envoie sa vidéo : « j’ai été contacté dès le lendemain. Au début, nous étions 1500, mais petit à petit l’étau s’est resserré, jusqu’à la finale ». C’est en demi-finale que Sébastien fait le discours sur les pompes funèbres qui l’a rendu célèbre. « En finale, nous devions travailler sur un thème imposé, un enseignant qui nous avait marqué ».

Sébastien fait une prestation sans faille et l’emporte. A la surprise de Laurent Ruquier, qui lui confiera que son texte sur le funéraire était tellement fort qu’il ne pensait pas que le candidat s’en sortirait aussi bien sur un autre thème, sous l’œil averti d’Eric Orsenna. L’académicien commentera « et dire qu’il y en a qui se disent écrivain ».

Les retours sont extrêmement positifs sous la vidéo, qui dépasse les 2 million 400 000 vues. « Il y a 4500 commentaires sous la vidéo, je les ai quasiment tous lus, et il n’y en a que des positifs, c’est incroyable. De la part des collègues, également, les marbriers étaient heureux que je ne les ai pas oubliés ».

Et ensuite ? Sébastien a signé pour un livre et cherche du travail. « J’ai reçu quelques offres, je prends le temps de tout étudier et je ne suis pas fermé. Mais je sais que j’ai ma place dans le funéraire ! ».

Guillaume Bailly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *