Haut-Rhin, les pompes funèbres

Dans le Haut-Rhin, les pompes funèbres à l’épreuve du flot de décès

Dans le Haut-Rhin, l’un des principaux foyers de l’épidémie de Covid-19, les entreprises de pompes funèbres sont surchargées. Et doivent faire face aux familles qui ne peuvent vraiment dire adieu à leurs défunts.

Après 35 ans de métier dans les pompes funèbres, Christophe Lantz « pensait être bien endurci », mais « trop c’est trop », souffle ce gérant d’une entreprise de Mulhouse, submergée par la prise en charge des morts du coronavirus.

« On court du matin au soir, on travaille à un rythme effréné », explique par téléphone Christophe Lantz, également président de la corporation des métiers du funéraire du Haut-Rhin, alors que derrière sa ligne fixe n’arrête pas de sonner.

Lire la suite sur le télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *