Memoire defunt en ligne

Mort numérique La mémoire finira-t-elle uploadée en ligne ?

Progressivement, la commémoration d’un défunt commence à se déporter en ligne. Pages Facebook, sites dédiés, échanges privés, le numérique fait partie intégrante de nos vies, même après la mort.

Lorsque son père décède, Anne-Sophie Tricart décide de créer un site dédié à la mémoire, Paradis Blanc. Un lieu où les proches se retrouvent, postent un message… Depuis, il a grandi, fusionné et est devenu Dans Nos Cœurs. « Nous avons deux millions de visiteurs uniques chaque mois, deux fois plus qu’il y a quatre ans. Les gens viennent pour rendre hommage, transmettre leur souvenir de la personne, c’est un lieu d’expression où l’on ne sera pas jugé, un espace dédié au défunt », précise-t-elle. Pour les plus proches, elle propose aussi des services : planter un arbre, envoyer des fleurs, aider aux démarches administratives…

Recofinguration des pratiques commémoratives

Les usages évoluent, c’est une certitude. Selon une étude du Crédoc, 38% des 18-39 ans ne se rendent jamais au cimetière. 

Lire la suite sur https://chut.media/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *