cimetière cercueil écolo

Aux Pays-Bas, le « cercueil vivant » arrive au cimetière

La start-up Loop a conçu un cercueil en mycélium, des filaments produits par les champignons, qui accélère le compostage des corps, relate « The Guardian ».

Les Pays-Bas ont été le théâtre d’un enterrement peu commun. Pour la première fois dans le pays, un « cercueil vivant » à compostage rapide a été utilisé lors des funérailles d’une Néerlandaise. Exit le bois et le métal qui composent les bières depuis des millénaires, place au mycélium, un tapis de fibres élaboré par des champignons.

Lire la suite sur Le Point.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *