Neuf personnes ont contracté le Covid-19

Cluster de coronavirus en Dordogne : les explications des pompes funèbres en charge des obsèques

Les établissements Virgo, propriétaires du crématorium de Dordogne où ont eu lieu une partie des obsèques soupçonnées d’avoir pu, par le rassemblement des participants, provoquer un cluster de coronavirus en Dordogne, s’expliquent ce samedi soir dans un communiqué.

Sollicitée par France Bleu, la société Virgo, chargée de l’organisation d’un service funéraire lors des obsèques soupçonnées d’avoir pu créer un cluster, des cas groupés de coronavirus à Eglise-Neuve-de-Vergt, en Dordogne, a souhaité réagir par un communiqué de presse.

Rappelons que le directeur général de l’Agence régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine a tenu un point presse ce samedi après plusieurs cas de contamination à Église-Neuve-de-Vergt. Neuf personnes ont contracté le Covid-19 et 127 personnes ont été testées suite à un décès. Celui d’un homme d’une cinquantaine d’années. 

L’organisation des cérémonies autour de l’enterrement a pu peut-être favoriser la diffusion du virus (la question se pose sur la fréquentation de l’église, du cimetière, mais surtout sur celle du repas familial notamment). L’entreprise de pompes funèbres Virgo, en charge uniquement du service funéraire, a tenu à réagir via un communiqué.

Voici le texte complet du communiqué : 

« En date du 24 avril 2020, des obsèques ont eu lieu dans la commune d’Eglise Neuve de Vergt. La société VIRGO devant assurer le service funéraire. Le 05 mai, un homme ayant participé à ces obsèques a été diagnostiqué positif au coronavirus. L’ARS de Nouvelle Aquitaine a ainsi déclenché une recherche de « cas contact ». Plus d’une centaine de personnes ont été testées dont la totalité des employés de la société VIRGO ayant participé au service funéraire et ayant été en contact avec la famille. 

Dans la mesure où nous avons protégé dès le départ de la crise sanitaire l’intégralité de nos salariés par le port d’équipement de protection individuelles (Gants et Masques FFP 2) et que l’ensemble des mesures barrières ont été appliquées par nos salariés aucun cas positif n’est à signaler, ce que nous venons d’apprendre dans la matinée, et qui est un grand soulagement pour nos équipes. 

Lire la suite sur France Bleu https://www.francebleu.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *