La Toussaint Cimetières

Quelle Toussaint pour 2020 ?

A quoi ressemblera la Toussaint 2020 ? La crise du COVID aura-t-elle un impact sur les comportements ? La crise actuelle va sans doute donner une tonalité particulière cette année, sur lequel quelques éléments nous permettent de spéculer.

Une Toussaint confinée ?

Premier constat sur la Toussaint cette année, elle ne sera pas uniforme. Selon la zone où vous vous trouvez, les règles seront très différentes.

Dans les régions où la tradition est encore fermement ancrée, l’habitude était généralement d’organiser la visite au cimetière autour de la messe du souvenir célébrée le premier novembre, avant ou après. Généralement, au sortir de l’église.

Cette année, ce sera plus compliqué : à l’exception des cérémonies d’obsèques, les célébrations dans les églises sont interdites en plusieurs endroits (même les mariages), et, justement, les cérémonies de Toussaint ne sont pas des obsèques.

De nombreuses municipalités situées en dehors de la zone du couvre-feu, comme Fougères ou Rennes, ont supprimé des services de navette, par exemple, qui permettaient aux familles d’aller au cimetière se recueillir en cette journée. En revanche, beaucoup ont facilité la circulation des personnes à mobilité réduite, une initiative bienvenue qui devrait être continuée en permanence.

Les professionnels doivent s’informer

Plusieurs cimetières à travers la France (Rennes, Marseille, Besançon) ont instauré des règlements spécifiques COVID pour les interventions des professionnels en période de Toussaint.

Les pompes funèbres et marbreries sont généralement bien informées par les communes de ces spécificités. En revanche, ce n’est pas toujours le cas des micro-entreprises et auto-entrepreneurs qui se sont créés une activité de fleurissement et nettoyage de sépultures.

Il convient donc, avant de commencer à honorer les commandes, de se rapprocher du service des cimetières de la ville afin de prendre connaissance des mesures imposées aux professionnels, voire, dans certains cas, de vous faire enregistrer comme tel afin de pouvoir accéder à certains horaires spécifiques.

Banco pour les entreprises

Deux phénomènes vont se conjuguer cette année : d’une part, beaucoup de français éviteront le cimetière le jour de la Toussaint, par crainte du COVID. D’autre part, les familles habitant dans les zones de couvre-feu d’où elles ne sont pas originaires ne feront pas le déplacement. Ou se déplaceront dans des zones de vacances pas forcément à proximité.

Tout cela pourrait bine faire les affaires des entreprises qui proposent des services de nettoyage et de fleurissement à distance. Contactés par nos soins, quatre fleuristes nous ont confirmé avoir enregistré une hausse de commandes de fleurs à livrer sur la sépulture par rapport à l’an dernier, et une baisse des commandes de fleurs à emporter du magasin.

Il est encore trop tôt pour tirer, néanmoins, des statistiques fiables.

Reste à savoir si la Toussaint 2020 sera exceptionnelle, ou si elle amplifiera sur le long terme le long déclin de cette tradition catholique.

Guillaume Bailly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *